20080203

Maintenant Je sais


Quand j'étais gosse, haut comme trois pommes,

J'parlais bien fort pour être un homme

J'disais, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS, JE SAIS


C'était l'début, c'était l'printemps

Mais quand j'ai eu mes 18 ans

J'ai dit, JE SAIS, ça y est, cette fois JE SAIS


Et aujourd'hui, les jours où je m'retourne

J'regarde la terre où j'ai quand même fait les 100 pas

Et je n'sais toujours pas comment elle tourne !


Vers 25 ans, j'savais tout : l'amour, les roses, la vie, les sous

Tiens oui l'amour ! J'en avais fait tout le tour !


Et heureusement, comme les copains, j'avais pas mangé tout mon pain :

Au milieu de ma vie, j'ai encore appris.

C'que j'ai appris, ça tient en trois, quatre mots :


"Le jour où quelqu'un vous aime, il fait très beau,

j'peux pas mieux dire, il fait très beau !"


C'est encore ce qui m'étonne dans la vie,

Moi qui suis à l'automne de ma vie

On oublie tant de soirs de tristesse

Mais jamais un matin de tendresse !


Toute ma jeunesse, j'ai voulu dire JE SAIS

Seulement, plus je cherchais, et puis moins j' savais


Il y a 60 coups qui ont sonné à l'horloge

Je suis encore à ma fenêtre, je regarde, et j'm'interroge ?


Maintenant JE SAIS, JE SAIS QU'ON NE SAIT JAMAIS !


La vie, l'amour, l'argent, les amis et les roses

On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses

C'est tout c'que j'sais ! Mais ça, j'le SAIS... !





Jean Gabin

Paroles: Jean-Loue Dabadie 1974


Imagem (C) Gregory Colbert

4 comentários:

Brancamar disse...

É o ciclo da vida. O convencimento da juventude e a sabedoria que todos deveríamos ter, mas que realmente só mesmo perto do fim ou um pouco já nesta nossa meia-idade começamos a aprender que ainda não sabemos nada, já nos apercebemos um bocadinho de que:
"La vie,lámour,l'argent, les amis e les roses/On ne sait jamais le bruit ni la couleur des choses/Cést tout c'que j'sais!Mais ça,j'le SAIS..!".
É bonita esta humildade e esta sabedoria e é tão bom aprendermos a saber que isso nos dá tanta paz e serenidade.
Beijinho grande para ti.

avelaneiraflorida disse...

Querida Brancamar,

esta é uma partilha especial!!!!
Aquela que nos entra no coração e nos permite ganhar a força da imensa sabedoria!!!!

Há um vídeo no YTube onde Jean Gabin diz esta poesia da forma que só ele sabe!!!!
Bjkas, amiga!!!

Jose Gonçalves disse...

A sabedoria em realce neste poema.
Principalmente a grande sabedoria de se saber que nada se sabe.
O amor, o dinheiro, os amigos e as rosas.... mistura explosiva em determinadas alturas da vida...
Depois, quando entramos pela vida adentro tudo se transforma.
Mesmo assim corremos o risco de irmos pensando que tudo sabemos...
É preciso ter realmente a humildade de reconhecer que afinal nada sabemos.
Um boa semana
José Gonçalves

avelaneiraflorida disse...

Amigo José Gonçalves,

E como a Vida nos ensina...se sei!!!!

Mas também nos "oferta" pessoas maravilhosas que nunca teríamos decoberto por nós!!!!!
Bjkas!!!!